Les projets de développement des infrastructures hydrauliques de plusieurs millions de dollars sont exposés au plus grand risque de corruption dans les domaines des marchés de travaux de génie civil et services de conception, d’approvisionnement et de consultation. Le potentiel de grande corruption dans les grands projets de barrages et ceux de remise à niveau des réseaux d’alimentation en eau et d’assainissement en milieu urbain est si important qu’il est susceptible d’influencer les décisions politiques et de favoriser les investissements les plus lucratifs. Des « éléphants blancs » comme peuvent l’être de nouvelles stations de traitement des eaux usées bien trop sophistiquées, voient parfois le jour au détriment de l’entretien des actifs existants et d’approches et de technologies plus appropriées et moins coûteuses.