Les codes de conduite peuvent-il établir des normes d’éthique réalistes pour les agents publics ? La formation à l’éthique et aux normes professionnelles peut-elle changer, dans la pratique, le comportement des agents publics ? Les notions de « compétence éthique » et de « fiabilité éthique » peuvent-elles aider les agents de la fonction publique à identifier de nouvelles façons de penser la performance éthique ?